Cosí fan tutte

  DIMANCHE 12 FÉVRIER 2023  

  16H  

Salle des fêtes, Saint-Prix

Armelle Marq, soprano : Fiordiligi

Camille Brault, mezzo-soprano : Dorabella

Thomas Lefrançois, ténor : Ferrando

Pierre Barret Mémy, baryton : Guglielmo

Anaïs de Faria, soprano : Despina

Frédéric Bang-Rouhet, basse : Don Alfonso

Emmanuel Olivier : piano et direction musicale

Renaud Boutin / Le Foyer: mise en scène

cosy fan tutte.png
R.-Boutin.jpg

Renaud Boutin, mise en scène

Renaud Boutin est comédien-chanteur, dramaturge et metteur en scène dans le domaine

lyrique. Il est directeur artistique de La Fabrique Opéra – Oise et membre fondateur du

Collectif Le Foyer.

Passionné de pédagogie et de transmission, il travaille régulièrement dans les domaines

du théâtre et du chant avec plusieurs troupes parisiennes, la Maison des Pratiques

Artistiques amateures ou la Maison du Geste et de l’image. Il a enseigné notamment à

l’ENSATT-Lyon, à Sciences Po-Paris, l’Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle, au Pôle lyrique

d’excellence de Lyon.

Sa double formation en théâtre à l’Ecole Supérieure d’Art dramatique de Paris

(ESAD/CNR) et en chant lyrique (CRD d’Issy-les-Moulineaux) l’a très tôt conduit à se

spécialiser dans le domaine lyrique : depuis 10 ans, il a mis en scène une quinzaine de

spectacles, allant du baroque au contemporain.

Sur scène, il travaille par ailleurs avec Claude Vanessa et Nicole Genovese pour Ciel ! Mon

Placard (théâtre du Rond Point, etc.) et Hélas (théâtre de la tempête, etc.) ; avec Thomas

Bouvet pour La Beauté Intérieure d’après Maeterlinck (théâtre de Gennevilliers) ; avec Lionel Hoche pour une Histoire du Soldat (Argenteuil, etc.) ; Gaël Rougegrez (Projet H - Nantes).

PlaquettePhoto Emmanuel - Crédits Charles Plumey-Faye.jpg

Emmanuel Olivier,

piano et direction musicale

 

Emmanuel Olivier se produit en soliste et accompagne de nombreux chanteurs à la BNF,

la Cité de la Musique, aux festivals de Montpellier et d’Aix, aux opéras de Lille et Tours, à

l’Auditorium du Musée d’Orsay, ainsi qu’en Europe et en Asie.

Son enregistrement Soir païen, avec Alexis KOSSENKO et Anna REINHOLD (Aparté, 2020) a

reçu un accueil critique unanime (5 diapasons, 5 étoiles Classica et 5 clefs de sol Opéra).

Sa collaboration avec de grands chefs d’orchestre tels que Altinoglu, Eschenbach, Eötvös, Gardiner, Haïm, Harding, Nelson, Roth, le conduit naturellement vers la direction d’ouvrages lyriques (Mozart, Strasnoy, Puccini, Hahn, Vaughan Williams...)

Un long et fructueux compagnonnage avec Jean-Claude MALGLOIRE l’amène à diriger La

Grande Écurie et la Chambre du Roy à de nombreuses reprises, dans des ouvrages de Gluck (avec Philippe Jarrousky), Mozart, Rossini, Poulenc (La Voix humaine avec Véronique Gens).

Après ses études au CNSM de Paris, il y devient professeur assistant d’accompagnement

vocal. Il donne à plusieurs reprises des master-classes sur le répertoire français au Conservatoire Central de Pékin, ainsi qu’à la Musikhochschule de Karlsruhe. Il intervient

également à Royaumont, au CNSM de Lyon, à la Universität for Musik de Vienne, à l’Opéra

Studio de l’Opéra du Rhin et à l’Académie Européenne du Festival d’Aix-en-Provence.

Le Pôle lyrique d'excellence

(direction Cécile de Boever)

 

Se former au Pôle lyrique d’excellence, c’est bénéficier d’une pédagogie à la carte, directement ancrée dans la réalité du métier d’artiste lyrique. Les cours se répartissent de septembre à juillet en six sessions d’une semaine ; chacune est consacrée à l’exploration d’une thématique ou d’un pan du répertoire (la Musique française, le Bel Canto…). Ce format intensif favorise la cohésion de promotion, tout en laissant aux étudiants le temps de murir et de travailler avant chaque nouvelle rencontre. Quatre formateurs permanents prennent en charge l’enseignement tout au long de l’année : des artistes lyriques et pédagogues – Cécile de Boever – ainsi que deux pianistes et chefs de chant – Nobuyoshi Shima et Marieke Hofmann. Leurs solides expériences forgées auprès d’institutions emblématiques (Opéras de Paris, Lyon, festivals d’Aix-en-Provence, de Tanglewood…) garantissent aux étudiants un bagage technique et artistique de haut niveau ainsi qu’une transmission éclairée, enrichie par le regard d’artistes et pédagogues intervenants de renommée internationale. L’apprentissage de la scène se concrétise à l’occasion de mises en pratique du savoir-faire acquis, lors de récitals à l’Institut Goethe, à l’Université Lyon III, ou le temps de productions réalisées dans le cadre de la formation (Les Noces de Figaro en 2018, La Bohème en 2019…) : le gage pour chacun de collecter les armes nécessaires afin d’envisager une carrière solistique.

https://www.pole-lyrique-excellence.com

PlaquettePhoto Armelle - Crédits Augustin Laudet.jpg

Armelle Marq, Fiordiligi

 

Après une hypokhâgne, une licence d’anglais et un master d’administration culturelle, Armelle décide de se consacrer au chant. Elle obtient avec Valérie MILLOT son DEM à l’unanimité avec les félicitations du jury au CRR de Paris. Elle se perfectionne par ailleurs au Pôle Lyrique d’Excellence de Cécile DE BOEVER depuis 2020. 

Armelle complète sa formation lyrique avec Isabelle POULENARD et Stéphane FUGET en chant baroque au CRR de Paris, et avec Noémi RIME au CRR de Tours. Elle est également lauréate des Paris Frivoles, académie d'opéra comique et opérette des Frivolités Parisiennes.

Armelle reçoit par ailleurs les enseignements de Sara MINGARDO, Mariella DEVIA, Alain BUET, Paul AGNEW, Claire LEFILIÂTRE, Catherine WYN-RODGERS, Donna BROWN, Hélène DELAVAULT…

Elle se produit au sein de diverses formations, en soliste ou en ensemble : Les Arts Florissants, Le Concert Spirituel, Le Choeur de chambre de Namur, Les Cris de Paris, Les Paladins, Akadêmia, Consonance, Vox Cantoris, l’ensemble Hope, Les Frivolités Parisiennes…

À la scène on la voit dans les rôles de Blanche (Le Dialogue des Carmélites), Dido (Dido & Aenes), Orfeo (L’Orfeo, Rossi), Rinaldino (Il mondo alla roversa, Galuppi), Berenice (Il Tito, Cesti), Diana et Giove in Diana (La Calisto, Cavalli), Emma (Là-Haut, Yvain), Julia (Passionnément, Messager). 

Cette saison elle est Télaïre (Castor et Pollux, Rameau), Fiordiligi (Cosi Fan Tutte) et soliste pour La Fontaine – L’homme ou le poète avec Les Arts Florissants.

https://armellemarq.wixsite.com/armellemarq

PlaquettePhoto Camille.jpeg

Camille Brault, Dorabella

Camille Brault, mezzo-soprano, s’épanouit autant à travers le répertoire opératique que par le récital, la musique sacrée et contemporaine, et le théâtre, qui tient une place importante dans sa vie.

Lors de ces études à New-York et à Montréal, elle s’est produite en soliste au Carnegie Hall NYC, aux Grands Ballets Canadiens, au Festival Bach Montréal.

Depuis son retour en France, Camille continue de se perfectionner au Pôle Lyrique d’Excellence auprès de Cécile de Bœver et Fabrice Boulanger. Récemment, la jeune chanteuse a fait ses débuts à l’Auditorium - Orchestre de Lyon.

Sur scène, Camille a chanté Cenerentola (Cenerentola), L'enfant (L'enfant et les sortilèges), Hermia (A Midsummer Night's Dream), Dorabella (Così fan tutte), Métella (La Vie Parisienne), Sesto (Giulio Cesare), et fera ses débuts en Zerlina

(Don Giovanni) au printemps prochain.

https://www.facebook.com/camillebraultmezzo/

Plaquette Photo Anaïs - Crédits Antonin Alloncle.jpg

Anaïs de Faria, Despina

Danseuse et instrumentiste, Anaïs étudie l’art lyrique et scénique au Pôle Lyrique d’Excellence Cécile DE BOEVER après avoir obtenu son DEM de chant lyrique avec les félicitations du jury à l’unanimité au CRD de Pantin dans la classe de Mickael MARDAYER et Sébastien JOLY.

Lors de masterclasses et productions d’opéra, elle a la chance de bénéficier des conseils de Mariella DEVIA, Patricia PETIBON, Emmanuelle CORDOLIANI et Mathieu PORDOY.

Anaïs se produit autant comme soliste d’oratorio (Musikalische Exequien de Schütz, Messe en ut mineur de Mozart, Requiem de Gounod) que dans des rôles (Maria (West Side Story), Roxie Hart (Chicago), Eva Marchal (Le chanteur de Mexico) qu’elle interprète sur la Scène nationale du Sud-Aquitain). Elle enregistre Blanche (Dialogues des Carmélites) et incarne Despina (Così fan tutte) dans une mise en scène de Renaud BOUTIN.

Régulièrement invitée au festival de l’Opéra des Landes, elle y interprète Frasquita (Carmen), puis Barbarina (Le Nozze di Figaro), Léœna (La belle Hélèneet Giannetta (L’elisir d’amore).

Depuis sa création en 2022, Anaïs est l’interprète d’un seule en scène de Claire DITERZI, Puisque c’est comme ça je vais faire un opéra toute seule, un spectacle pluridisciplinaire à destination du jeune public.

https://www.anaisdefaria.com

Thomas Lefrançois, Ferrando

Enfant, Thomas Lefrançois découvre le chant choral à la maitrise des Moineaux du Val de Marne. Il intègre par la suite la Paris School of Business d’où il sort diplômé d’un Master en commerce international. Ce n’est qu’une fois ses études supérieures achevées qu’il décide de se tourner vers sa première passion et débute sa formation lyrique en intégrant le Centre de Musique Baroque de Versailles puis au CRR de Paris dans la classe de Jean Pierre Furlan.

Depuis ses débuts, on a pu l’entendre comme soliste ténor dans plusieurs oratorios, comme dans les cantates 110 et 131 de Bach avec l’ensemble Système 20, l’Evangéliste dans la Passion selon Saint Jean avec la maitrise des Petits chanteurs de Nogent sur Marne, dans l’Oratorio de Noel de Saint Saëns avec la Maitrise d’Antony ou bien dans le War Requiem de Britten avec l’ensemble Chorus 14. Sous la direction d’olivier Schneebeli au sein du Centre de Musique Baroque de Versailles, il a eu l’occasion de se produire comme Taille et Haute-contre soliste dans plusieurs œuvres lyriques du XVII et XVIIIème siècle, comme dans les histoires sacrées de Charpentier ou dans Venus Fêtes Galantes de Campra dans la Chapelle Royale ou le Théâtre Royal du Château de Versailles.

En 2018, il fait ses débuts dans un rôle d’opéra en interprétant Don Ottavio dans Don Giovanni de Mozart au Château de Rochambeau. Membre de la formation de Cécile de Boever, le Pôle lyrique d’excellence, il y aborde les rôles de Ferrando dans Cosi fan tutte de Mozart, dirigé par Emmanuel Olivier, puis l’Aumônier et un officier dans Dialogues des Carmélites de Poulenc dirigé par Fabrice Boulanger. Récemment, on a pu l’entendre dans La Cenerentola de Rossini dans le rôle de Ramiro, sous la direction de Jean Michel Ferrand.

Membres des effectifs de plusieurs grands ensembles vocaux, il s’est produit depuis ses débuts avec de grands chefs français et internationaux tels que Geoffroye Jourdain, Sébastien Daucé, Hervé Niquet, Lionel Meunier, François Bazola, Johannes Pramsholer, Filippo Maria Bressan, Raphael Pichon, Esa Pekka Salonen ou encore François Xavier Roth.

Pierre Barret-Mémy, Guglielmo

 

Pierre Barret-Mémy débute sa formation musicale à Tours à la maîtrise du conservatoire,

grâce à laquelle il découvre à la fois l’univers choral et lyrique.

Il se forme aux conservatoires de Boulogne et Paris, et se perfectionne au Pôle Lyrique

d’Excellence (Lyon). En 2022, il intègre l’Académie Philippe Jaroussky.

Pierre se produit régulièrement en ensemble (Aedes, Unacorda, Exosphère) et en soliste.

Il a récemment interprété Guglielmo dans Cosi fan Tutte de Mozart, Sganarelle dans Le Médecin malgré lui de Gounod, Moralès dans Carmen de Bizet, ainsi qu’Achilla dans Giulio Cesare de Haendel.

En parallèle à son activité de chanteur, Pierre est également chef de chœur et d’orchestre dans

divers projets, après avoir étudié à l’ESM de Dijon.

https://www.facebook.com/pierre.barretmemy/

PlaquettePhoto Frédéric.jpg

Frédéric Bang-Rouet, Don Alfonso

 

Médecin, Frédéric Bang-Rouhet étudie le chant avec Paul Finel et entre ensuite au CNSM de Paris avec Xavier Depraz. Il obtient un Premier Prix de la Ville de Paris à l'unanimité, ainsi que le Prix d'interprétation de l'ADAMI et le Prix d'Opéra de L'Union Professionnelle des Maîtres du Chant Français.
Parmi les productions lyriques auxquelles il a participé, on peut citer Madama Butterfly à Saint-Etienne, Les Noces de Figaro (Le Comte) ou Mahagonny (Bill) avec Mireille Larroche, avec Martin Isepp dans Fledermauss (Falke) et The Rape of Lucretia (Junius) ou avec Laurent Pelly et l'Opéra de Lyon dans L'Ile de Tulipatan (2005, reprises en 2006 et 2007). 
Il chante Escamillo (Carmen) sous la direction d'Andrée-Claude Brayer et Guglielmo de Cosi fan Tutte à la Fondation Cziffra. Il a interprété le rôle du Comte Robinson dans le Mariage Secret de Cimarosa  au Théâtre Artistic Athévains et au Festival d'Auvers-sur-Oise. Il chante également Morales de Carmen, et Ping de Turandot, Frédéric dans Lakmé à Mérignac. Il interprète les sept rôles de baryton de Mort à Venise de Britten.
Dans le répertoire d'Opérette, il participe au spectacle Rue de la Gaîté Offenbach avec Michel Frantz (six cents représentations depuis 1993), tourne en Ile-de-France avec l'ARCADI dans Offenbach on stage d'Antoine Juliens (2009) et interprète les principaux rôles de barytons d'Offenbach (Agamemnon, le Baron, le Général Boum, Jupiter, le Vice-roi), ainsi que Danilo (La Veuve Joyeuse), Florestan (Véronique), Hubert (La Chaste Suzanne), Edwin (Princesse Czardas) et Don Juan d'Ascaniz (Violettes Impériales)
Frédéric Bang-Rouhet a participé à plusieurs tournées d'opéras pour le jeune public. Il met en scène et interprète Jacques Offenbach et La Mouche Enchantée.
Par ailleurs, Frédéric Bang-Rouhet chante régulièrement en oratorio, notamment sous la direction de Marc Soustrot, Jean-Sébastien Béreau et avec l'Ensemble Josquin des Prés.
Passionné par la Mélodie Française dont il a étudié l'interprétation avec Camille Maurane et Jean-Christophe Benoît, Frédéric Bang-Rouhet est titulaire des Prix Duparc et Roussel. Il se produit régulièrement en récital.

Billetterie & Réservations

TP : 18 €  • TR* : 12 € • (*tarif réduit: adhérents, 12-18 ans, handicapés, demandeurs d'emploi) • -12 ans: gratuit

VENTE DES BILLETS : Billetterie en ligne • Sur place le jour du concert

RÉSERVATIONS : 01 34 18 00 27 • hivermusical@hotmail.com